Être libraire à l’ère du numérique

//Être libraire à l’ère du numérique

Être libraire à l’ère du numérique

Le numérique a touché la grande majorité des secteurs professionnels, et la librairie n’a pas été épargnée. Les libraires n’ont donc pas eu d’autre choix que de suivre cette évolution, afin de faciliter leur travail et optimiser au maximum le fonctionnement de leur établissement. Michaël est libraire à la Librairie de Paris et a bien voulu nous parler de l’impact et de l’importance du numérique dans son travail quotidien.

L’indispensable connexion internet

À la Librairie de Paris, tout est fait par ordinateur. De la commande de livres au distributeur, à la gestion des stocks, et à l’enregistrement des achats. Les libraires se servent du logiciel Medialog, qui requiert une connexion internet pour fonctionner. En sachant que tout le fonctionnement de la librairie est relié à ce logiciel, les coupures internet ralentissent considérablement le travail. Il devient alors impossible de passer des commandes, ou d’enregistrer les encaissements. S’il n’est pas possible de passer commande autrement qu’avec le logiciel, l’encaissement peut se faire manuellement, en notant les références du livre, le moyen de paiement, et le nombre d’exemplaires achetés pour que les achats soient enregistrés plus tard, une fois la connexion rétablie.

Internet permet aussi de suivre les commandes en cas de problèmes de livraison. Il s’agit donc d’un moyen de gestion, mais aussi de communication avec les autres maillons des circuits de distribution, et les éditeurs. Si la plupart fournissent les librairies par le biais des distributeurs, ce n’est pas le cas de tous. Par exemple, certaines petites maisons distribuent elles-mêmes leur collections, et c’est directement à elles que les librairies doivent s’adresser. Toujours est-il qu’en plus d’être essentiel à la gestion du magasin, internet permet aux libraires de faire les recherches nécessaires quand un.e client.e n’a pas les références du livre désiré.

« Par exemple, quand on vient nous demander un livre évoqué dans La Grande Librairie, et qu’on n’a pas regardé La Grande Librairie, c’est toujours utile d’avoir accès à internet.»

La vente en ligne

Comme la plupart des librairies aujourd’hui, la Librairie de Paris bénéficie de son propre site internet. Celui-ci est géré par un webmaster, et quatre personnes travaillant à la librairie, dont la directrice. La vente en ligne au profit de la Librairie de Paris peut se faire de deux manières. La première, c’est de passer directement par son site, et la deuxième, de passer par celui de Paris Librairies, qui n’est pas à proprement parler une librairie en ligne, mais un site de référencement des librairies de Paris. Il suffit de rechercher un livre par l’une de ses références, et le site affiche les différentes éditions, ainsi que les librairies dans lesquelles le titre est disponible. Un simple clic permet d’accéder au panier, qui n’en est pas réellement un, puisqu’il ne sert que de biais pour réserver le dit livre dans le magasin choisi. À partir de ce moment-là, la librairie reçoit un message de demande de mise de côté avec les références du client, pour qu’il vienne ensuite le chercher sur place.

Le site de la Librairie de Paris permet également de faire des demandes de mise de côté, mais aussi de commander un livre non disponible sur place. Le paiement se fait généralement à la librairie, lorsque la commande est arrivée, mais il est toutefois possible de payer par carte bancaire lors d’un envoi à domicile. Le paiement sera alors validé par la directrice avant que la commande ne soit envoyée. Les libraires sont trois à gérer les commandes, auxquelles ils répondent au fur et à mesure de la réception des messages d’avertissement. Elles s’élèvent globalement au nombre de quinze à trente par jour. Pour chaque livre papier référencé, il faut savoir que la version numérique est proposée, si disponible. Mais les livres numériques ne représentent qu’une infime part des ventes, et ont même tendance à baisser sur le long terme, selon Michaël.

La Librairie de Paris s’occupe aussi de quatre bibliothèques, dont les commandes sont conséquentes et régulières, et sont exclusivement réalisées par internet. Le site internet est donc une extension virtuelle de la librairie de la place de Clichy, et permet d’apporter des services en plus aux clients, tout en mettant le savoir-faire et les libraires à leur disposition depuis leur canapé. En effet, les petits mots coups de cœur des libraires sont aussi mis en ligne, et ne nécessitent donc pas un déplacement de la part du lecteur pour y avoir accès.

L’importance des réseaux sociaux

La Librairie de Paris est présente sur les réseaux sociaux. Si le site est utilisé à des fins commerciales, les profils Twitter et Facebook le sont principalement dans un but de communication. Ils servent à relayer ou annoncer des informations ou des événements, tels que des dédicaces ou des rencontres littéraires qui ont eu ou vont avoir lieu, des jours de fermeture et d’ouverture exceptionnelles. Mais aussi à partager des articles ou des coups de cœur. Par exemple, un album a été créé sur la page Facebook pour partager les coups de cœur de la rentrée littéraire.

Cette dernière sert également de moyen de communication entre la librairie et les lecteurs, qui peuvent poser des questions aux libraires directement via la page. Ces réseaux sont gérés par trois à quatre libraires, et permettent d’exploiter tous les avantages du numérique afin d’être au plus près des lecteurs et répondre à leurs besoins et demandes de la manière la plus rapide et confortable possible, tout en les tenant au courant de l’actualité littéraire.

Aurore Landrot – Master 2 Métiers du livre 2017-2018

2018-05-02T13:46:01+00:00 02/05/2018|Librairie|