Après avoir massivement investi dans les podcasts, Spotify poursuit sa stratégie de diversification avec les livres audio. Alors qu’Apple et Amazon se sont déjà imposés sur le marché des audiobooks, l’entreprise suédoise se donne pour ambition de devenir la plateforme unique pour tout l’audio.

Les célébrités prêtent leur voix aux classiques de la littérature

La possibilité d’écouter des livres audio sur Spotify ne date pas d’hier. Mais ce n’est que depuis 2020 que la plateforme de streaming a fait de ce secteur une de ses priorités.  En effet, lors du 1er confinement, Spotify avait publié une version audio du premier tome de Harry Potter, narré par des célébrités telles que Daniel Radcliffe, David Beckham et Dakota Fanning.

En janvier 2021, neuf audiobooks tirés du domaine public et lus par des célébrités se sont ajoutés à l’offre Spotify. Parmi ces livres, on retrouve Frankenstein de Mary Shelley, lu par le youtubeur David Dobrik, ou encore L’Éveil de Kate Chopin, lu par Hilary Swank. En faisant appel à des grands noms du spectacle, Spotify se différencie de Google qui propose également des audio livres issus du domaine public, mais portés par la voix d’une intelligence artificielle.

Afin d’accompagner ces audiobooks, Spotify a mis en place une série de podcasts, Sitting with the Classics on Spotify, dans lesquels Glenda Carpio, professeure à l’Université de Harvard, analyse les grandes œuvres de la littérature.

Une bibliothèque de livres audio en pleine expansion

Au printemps dernier, un partenariat entre Spotify et la plateforme de livres audio Storytel a vu le jour. Spotify a ainsi intégré plus de 500 000 titres à son catalogue et se pose désormais en sérieux concurrent d’Amazon. Grâce à cet arrangement, Spotify et Storytel vont pouvoir toucher un nombre beaucoup plus important d’auditeurs à travers le monde.

L’un des objectifs de Jonas Tellander, le fondateur et le PDG de Storytel, est de rendre les livres audio aussi accessibles que possible aux utilisateurs. Il a déclaré vouloir faire des audiobooks une expérience magique incroyable, et permettre aux utilisateurs d’accéder facilement à de grands auteurs et à de superbes histoires.

Mais l’ambition de la plateforme suédoise ne s’arrête pas là. En novembre dernier, nous apprenions l’acquisition du distributeur de livres audio numériques Findaway. Lancée en 2005, l’entreprise américaine s’est imposée dans le paysage du livre audio en travaillant avec un nombre impressionnant de grands partenaires revendeurs (Apple, Google, Scribd, Audible, Nook, Rakuten Kobo, Overdrive…).

Nul doute que le livre audio représente une belle opportunité pour les géants d’internet : d’après le cabinet de recherche Omdia, le chiffre d’affaires mondial des audiobooks devrait atteindre 4,8 milliards de dollars en cette fin d’année 2021 et 9,3 milliards d’ici à 2026. Une véritable affaire.

Un nouveau système d’abonnement

Fin avril 2021, Spotify a officialisé le lancement d’un système d’abonnement premium avec Open Access Platform (OAP). Ce nouveau système permet aux créateurs de podcasts de la plateforme de modifier leur modèle économique. Ils peuvent désormais monétiser leurs podcasts grâce à de la publicité ou un abonnement payant. Ce système s’étendra très prochainement aux éditeurs et aux auteurs de livres audio.

Spotify Open Access ouvre donc la voie à une reconnaissance plus accrue des créateurs indépendants, leur permettant d’accéder à une source de rémunération plus régulière. De cette manière, Spotify pourra attirer davantage de diffuseurs de contenu et rendre sa plateforme encore plus dynamique.

 

Claire Grellier – Master Métiers du livre 2021-2022

Crédit image : Geeko

Sources : rtbf.be, Le Figaro, Geeko, ActuaLitté