Depuis quelques années, le monde du livre – de l’édition aux bibliothèques – s’adapte à un public longtemps délaissé : les Dys. De la conception de collections adaptées à la création d’un logo Dys en passant par la mise en place de fonds spécialisés dans les bibliothèques, le monde du livre s’adapte aux troubles Dys. 

Les troubles Dys, c’est quoi ? 

D’après la définition du dictionnaire Le Larousse, les troubles Dys ou TSLA (Troubles Spécifiques du Langage et de l’Apprentissage) sont des « troubles cognitifs spécifiques (dyscalculie, dyslexie, dysphasie, dyspraxie, etc.) qui apparaissent au cours du développement de l’enfant, induisant notamment chez lui des troubles de l’apprentissage ». En France, on estime que les troubles Dys affectent environ 8 % de la population.

Les troubles Dys se caractérisent par des dysfonctionnements dans le développement d‘une ou plusieurs de ces fonctions :

  • Le langage,
  • La coordination motrice,
  • L’attention,
  • La perception,
  • La mémoire,
  • Les fonctions visuo-spatiales,
  • Les fonctions exécutives.

Dans cet article, nous nous pencherons plus spécifiquement sur les troubles spécifiques de la lecture, plus communément appelés dyslexie. 

Comment l’édition s’adapte-t-elle ? 

Depuis quelques années, l’édition essaye de proposer un fonds adapté aux Dys. On voit apparaître de plus en plus de collections proposant une offre adaptée et suivant une charte spécifique ajustée à son public. Par exemple, Nathan avec sa collection Dyscool, Belin Jeunesse avec Colibri, Castelmore avec DYS et Rageot avec Flash fiction… mais ce n’est qu’une liste non exhaustive. 

Ces collections travaillent sur la forme du texte pour permettre un meilleur confort de lecture et une lecture plus facilitée. On peut relever l’utilisation d’une police adaptée (Open Dyslexic), ainsi que l’agrandissement des textes et de tous les espacements : entre les lettres, les mots et les lignes. La mise en page est aérée, et un code couleur permet de distinguer les syllabes des mots longs et complexes. Le choix du papier a également son importance. Pour éviter de fatiguer les yeux, le papier est blanc cassé. Par ailleurs, on privilégie souvent un format court pour ce type de livre. La longueur du récit en lui-même et des phrases est donc raccourcie. Enfin, il arrive également que le texte soit accessible en audio.

En plus de travailler la forme du texte, les éditeurs essayent aussi de faciliter l’accès au sens et à la compréhension. Les mots difficiles sont expliqués. Le texte et les mots sont adaptés au public visé. Ces livres comportent souvent une présentation du texte ainsi que des personnages. De plus, certaines maisons d’édition proposent dans leur collection des textes avec différents niveaux d’accompagnement en fonction de l’âge et du besoin du lectorat ciblé. 

Pour développer de manière efficace et pertinente cette offre éditoriale adressée aux Dys, les maisons d’éditions s’entourent de spécialistes comme des orthophonistes, des chercheurs en sciences du langage, etc., pour répondre aux besoins spécifiques de ce public. 

Création d’un nouveau logo pour identifier l’offre Dys 

Début 2021, le groupe de travail régional breton « Lecture et dyslexie » a voulu créer un logo pour identifier les ressources destinées aux personnes Dys. La volonté de créer ce logo répond à un besoin concret d’outiller les professionnels du livre et les experts de la dyslexie. 

Ce sont les Ateliers Art terre qui ont pensé ce logo. Et depuis décembre 2021, toute personne peut l’utiliser en respectant la charte qui l’accompagne. Mais ce sont d’abord les structures du livre comme les médiathèques, les bibliothèques, les librairies, les maisons d’édition qui en ont l’utilité première pour mettre en avant les ouvrages, les rayons et les collections adaptés aux Dys.

Création de fonds spécialisés Dys 

On voit de plus en plus de bibliothèques ou de médiathèques créer des espaces dédiés à ces collections, comme par exemple la petite bibliothèque municipale de Soirans. Depuis 2021, après un an de démarches administratives pour obtenir une subvention auprès du Conseil Départemental de Côte d’Or, la bibliothèque propose une offre importante d’ouvrages adaptés aux Dys. Elle offre une centaine de titres composés d’albums, de romans de type première lecture, de romans jeunesse, de romans adolescents, de livres audios accompagnés de leur livre en version papier, de documentaires jeunesse et de documentaires adultes sur les troubles « Dys ».

La création de ces fonds dans les lieux dédiés à la lecture publique permet de rendre la lecture accessible aux Dys mais aussi à tous les enfants rencontrant des difficultés de lecture. C’est, en effet, l’objectif premier de la création de ces ouvrages adaptés mais aussi du logo qui permet de reconnaître plus facilement les titres Dys. 

Plus que jamais, l’accessibilité à la littérature pour tous les lecteurs est au cœur des préoccupations du maison du livre.