Librairie et numérique : le cas des Mille Pages

//Librairie et numérique : le cas des Mille Pages
  • Devanture de la librairie Les Mille Pages

Librairie et numérique : le cas des Mille Pages

Face au succès croissant des ventes de livres sur Internet, les libraires se trouvent confrontés depuis quelques années à une difficulté centrale à leur métier : comment faire en sorte que les lecteurs continuent de pousser la porte de leur librairie ? Étonnamment, pour lutter contre les ventes en ligne, les libraires utilisent souvent à leur tour Internet par la gestion d’un site en ligne. Si les grands groupes peuvent avoir suffisamment de moyens pour affronter les géants d’Internet et les e-commerces, les petites librairies indépendantes doivent imaginer, à leur échelle, la méthode qui saura séduira les potentiels clients. Dans cette optique, la librairie Les Mille Pages de Paray-le-Monial a fait le choix d’une communication de proximité qui passe par les réseaux sociaux.

La genèse des Mille Pages

La librairie Les Mille Pages est une librairie généraliste indépendante située dans les rues piétonnes de Paray-le-Monial, ville de 9 000 habitants de Saône-et-Loire. Sa gérante, Ludivine Bonnet-Outy, a repris depuis un an et demi l’ancienne librairie de la ville, Le Point Virgule, qui connaissait des difficultés. Pour relancer l’activité de la librairie, il lui a fallu élaborer une stratégie de communication efficace afin que les anciens clients du Point Virgule continuent de venir dans la nouvelle boutique et que d’autres suivent le chemin, et cela est passé par l’utilisation du numérique et d’Internet.

Une modernisation essentielle de la librairie par le numérique

Lors de sa reprise d’entreprise, Ludivine a équipé le local d’outils numériques qui n’étaient pas utilisés par l’ancienne gérante. Via l’utilisation de logiciels de caisse, de traitement des commandes et l’accès au Fichier Exhaustif du Livre (FEL) par l’usage de Dilicom, la libraire a gagné en temps, en organisation et en efficacité. Le numérique lui permet de passer ses commandes de livres rapidement et celles-ci sont traitées numériquement grâce aux logiciels.

N’ayant pas à passer des heures au téléphone à contacter les fournisseurs, la gérante peut se consacrer pleinement sur l’actualité littéraire afin de remplir sa librairie des derniers succès, mais également de ses coups de cœur. Cette veille est facilitée par l’utilisation d’Internet qui est presque devenue essentielle dans le métier de libraire si l’on veut se tenir informé des derniers phénomènes.

L’utilisation des réseaux sociaux

Si la librairie n’a pas de site Internet, elle possède néanmoins une page Facebook qui est régulièrement mise à jour par la libraire. La page lui sert à communiquer à ses clients les dernières nouveautés disponibles dans sa boutique, mais c’est également le lieu de partage d’articles portant sur l’actualité du monde des livres.

Ludivine poste souvent des photos de sa librairie, comme des photos de la vitrine de la libraire qui est habillée en fonction de différents thèmes, des photos des nouveautés sur les tables, mais aussi des derniers articles côté papeterie. La gérante partage également les événements qui sont organisés dans sa boutique, comme des rencontres avec des auteurs locaux, des jeux concours pour une occasion particulière ou des séances de dédicace. La page Facebook est aussi le moyen de communiquer ponctuellement sur la présence de la librairie à des événements autour du livre tels que des salons régionaux. Les Mille Pages est une librairie active et elle le fait savoir.

Le choix d’une communication de proximité

Toute cette communication de proximité a pour but de faire connaître la présence et l’implication de la librairie dans la vie locale du centre-ville – qui comme beaucoup de villes connaît une désertification, pour faire venir dans la librairie tout lecteur qui chercherait un nouveau livre et des conseils avisés.

Le fait d’utiliser les réseaux sociaux plutôt qu’un site Internet permet de dialoguer plus intimement avec d’éventuels clients qui auraient des questions sur la disponibilité d’un ouvrage dans la librairie ou qui souhaiteraient passer commande. Ces derniers peuvent aussi émettre un avis sur la librairie, ce qui est de plus en plus recherché de nos jours lorsque l’on cherche un lieu où se rendre, la e-réputation étant très importante pour parvenir à déplacer les personnes en boutique. Les clients qui suivent la page Facebook des Mille Pages peuvent en faire part à leurs famille et amis qui pourront ainsi découvrir eux aussi les actualités de la librairie et peut-être se décider à y faire une visite.

Solène Fernandès – Master 2 Métiers du Livre 2017-2018

Crédit photo : page Facebook de la librairie Les Mille Pages

2018-02-27T08:20:17+00:0027/02/2018|Librairie|