En cette période de crise sanitaire, la culture est l’un des secteurs les plus durement touchés. Librairies et bibliothèques fermées, événements annulés, rencontres avec le public impossibles… Tous les maillons de la chaîne du livre sont concernés. Loin de baisser les bras, les acteurs du secteur se démènent pour trouver des alternatives aux salons et manifestations qui ne pourront pas voir le jour comme prévu.

Livre Paris annulé, les professionnels du livre ripostent

Le salon Livre Paris 2020, qui devait avoir lieu du 18 au 24 mars 2020, s’est vu annulé et reporté du 28 au 31 mai 2021. Au vu de l’ampleur de l’événement, cette annulation aurait pu avoir des conséquences désastreuse pour l’ensemble de la chaîne du livre.

Cependant, les organisateurs ne se sont pas laissé abattre. En effet le SNE (Syndicat National de l’Édition) s’est associé à France TV pour proposer une alternative au salon du livre, sur les antennes du service public. Ensemble, ils ont donc diffusé des chroniques, des coups de cœur littéraires, et ont permis des rencontres entre les auteurs et leur public pour mettre le livre à l’honneur malgré les conditions actuelles.

Le SNE n’est pas le seul à avoir su rebondir rapidement et astucieusement : tous les professionnels du livre se sont mobilisés pour organiser des manifestations dans différents endroits de la capitale, sous le nom de Off Livre Paris. Éditeurs, auteurs et lecteurs se sont rencontrés dans des hôtels, cafés ou même en ligne pour échanger, promouvoir, et tenter de minimiser la catastrophe économique.

Montreuil redouble d’ingéniosité, des événements prévus partout en France

Une volonté similaire semble s’appliquer pour sauver le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (SLPJ) de Montreuil, qui doit se dérouler du 2 au 7 décembre 2020. Montreuil, à l’inverse de Livre Paris, a pris le parti de délocaliser ses rendez-vous littéraires dans toute la France.

Un ensemble de 500 bibliothèques, écoles, librairies et centres culturels ou sociaux ont accepté d’accueillir les manifestations prévues. Ainsi, toutes les régions organiseront remises de prix littéraires, reproductions de l’exposition, coins lecture, ou encore rencontres avec les lecteurs pour promouvoir les mangas, bandes dessinées, albums et autres romans qui auraient dû être mis en vente au salon.

Toutes ces actions s’accompagneront d’un partenariat avec la chaîne viàGrandParis, qui diffusera 24h/24 la télévision du Salon. Au programme : rencontres avec les acteurs du livre jeunesse, expositions, coups de cœur, débats, émissions littéraires… à retrouver sur les chaînes de la TNT ainsi qu’en ligne.

Enfin, Montreuil semble déterminé à soutenir les agents de la chaîne du livre : des dizaines de milliers de livres initialement prévus pour le salon en présentiel seront achetés dans des librairies indépendantes. Ils seront ensuite distribués dans les structures d’aide sociale à l’enfance, écoles, hôpitaux, ou encore centres sociaux de la Seine-Saint-Denis.

Pari réussi pour le SLPJ qui pourra donc maintenir et diversifier les échanges entre les professionnels et leur jeune public partout en France.

Les alternatives en ligne

Le Festival de Rouen Normandie du livre de jeunesse, lui aussi frappé par la crise sanitaire, verra sa 38e édition se dérouler à distance. A l’instar des salons précédemment mentionnés, il proposera une multitude de rendez-vous : rencontres, ateliers d’écriture et lectures seront disponibles sur le site de l’événement du 1er au 11 décembre 2020. Les auteurs, eux, pourront tout de même aller à la rencontre de leur public dans les écoles, celles-ci demeurant ouvertes.

Quant au Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, qui était passé entre les gouttes en 2020, il sera a priori scindé en deux parties. La première aura lieu du 28 au 31 janvier 2021, en ligne, et l’hypothétique seconde devrait prendre place en présentiel en juin 2021.

La plupart des événements culturels à venir envisagent ou ont déjà prévu la transition vers le numérique. Si ces manifestations à distance restent une maigre consolation, elles n’en sont pas moins essentielles à la survie du secteur culturel.

Sur cette même note, rappelons également que la journée d’étude de l’Université de Bourgogne autour du lecteur aura lieu ce vendredi 27 novembre, de 10h à 17h, en visio-conférence.

 

Justine Roussin – M2 Métiers du Livre 2020-2021

 

 

Sources :

actualitte.com

livreshebdo.fr

idboox.com

 

Crédits image : airfrance.fr